Sites de paris en ligne

Comparateur de bookmakers en ligne

Le trotteur français

Trotteur français

En 1836 fut construit le premier hippodrome de trot à Cherbourg en Normandie. Logiquement la demande en trotteur augmenta dans les années qui suivirent. Pour répondre à cette demande, la Normandie créa un trotteur. Pour cela, furent croisées des juments normandes avec des pur-sang anglais, des demi-sang et des Norfolk Roadster.

Puis vers 1850, avec des trotteurs russes comme le Orlov et américain comme le Morgan ou le Standardbread afin d'augmenter la vitesse du cheval et ses performances.

Peu à peu le trot est devenu naturel chez le trotteur.

On retiendra quelques noms de chevaux :

Young Rattlet et The Heir of Linne qui furent le " pères fondateurs de la race " et grâce à qui à la fin du 19ème siècle 5 chefs de lignée (Conquérant, Normand, Lavate, Niger et Phaëton) furent à l'origine de 95 % des trotteurs français au 20ème siècle. Fushia, le fils de Conquérant, fut quant à lui, le père de plus des 2/3 des trotteurs français.

Le stud-book fut ouvert en 1922 (seuls les chevaux pouvant parcourir au trot 1 km en moins d'1 minute 42s pouvaient y entrer) et fermé en 1941 aux produits étrangers.

Depuis 1941, seuls les chevaux nés de deux parents trotteurs français ou d'un parent trotteur français et d'un pur sang y sont admis. Dans les années 1980, cette règle a été assouplit et certains croisements de trotteurs américains y sont aussi admis.

La zone d'élevage du trotteur français, historiquement située en Normandie, s'est développée ces dernières années dans tout l'ouest du pays.

Caractéristique

De taille moyenne (1m 65), le Trotteur français est un cheval bien proportionné à la poitrine très profonde, au dos court et droit, à la croupe musclée, longue et légèrement inclinée et aux épaules droites et fortes. Ses membres sont longs mais ses canons courts. On distingue l'influence du Pur Sang anglais dans le dessin de sa tête.

La race tend à se diviser en 2 types morphologiques différents : ceux de petites tailles (160 cm au maximum) pour le trot attelé et ceux plus grand, prés de 170 cm, pour les courses montées mais qui reste très performants dans les courses attelées.

Robe : Alezan, brun ou baie.

Caractère

Le Trotteur français tient son caractère des deux races dont il est issu : la race normande dont il a gardé la résistance, le caractère doux et gentil mais aussi du pur sang anglais de qui il tient sa volonté et son intelligence.